Espace pédagogique

SVT- Académie de Strasbourg

Déterminer la masse volumique d'échantillons de roches.

Categories
lundi 11 mai 2015
3982 views

Auteur : Laurent HORELLOU Lycée BARTHOLDI – COLMAR (Haut-Rhin)

En TP, la détermination de la masse volumique d’une roche, et par suite celle de sa densité, n’aboutit pas toujours aux résultats attendus. Deux données sont nécessaires : la masse de l’échantillon, et son volume.

  • L’erreur sur la masse de l’échantillon est faible : elle est liée à la précision de la balance.
  • L’erreur sur le volume est liée à deux facteurs : la précision de l’outil de mesure et celle de la lecture par l’expérimentateur. C’est la source du problème dans les techniques souvent utilisées (voir les deux exemples ci-après) :

 

technique1massevol

Technique 1 :
L’utilisation d’une éprouvette nécessite l’emploi d’un petit échantillon de roche (il doit rentrer dans l’éprouvette, ne doit pas y rester coincé...).

La lecture du volume initial d’eau (Vi), puis celle du volume final une fois l’échantillon immergé (Vf) étant toutes deux imprécises, le volume de l’échantillon (V = Vf - Vi) présente une grande marge d’erreur.

Cela impacte le calcul de la masse volumique vu que la masse de l’échantillon est faible.

 

 

 

 

 

technique2massevol
Technique 2 :
L’utilisation d’un échantillon plus gros entraîne un changement de contenant, qui se trouve alors être un bécher, par exemple.

Ses graduations étant très imprécises, la lecture de Vi et Vf reste à nouveau trop approximative.

 

L’IDEE EST DONC DE MINIMISER LES ERREURS DE LECTURE DE VOLUME.

 

La suite se situe dans le document à télécharger.